La recette d’Energy balls à la pulpe d’açai d’Eatgood4life !

Voici une collation ultra saine pour faire le plein d’énergie, en un croc !

Les Energy Balls, késako ?
Ce sont des petites bouchées très nutritives et remplis de bonnes choses : sucres complexes, bonnes graisses, fibres, antioxydants…

Ce sont les nouveaux chouchous des sportifs ! En une bouchée, vous faites le plein de carburant pour toute la journée.

Les Energy Balls se déclinent selon toutes les saveurs et les goûts : beurre de cacahuètes, purée d’amande, chocolat, noisettes, sésame, cranberries…
Libre à vous de jouer les savants fous avec les saveurs et les textures.

Et parce que nous sommes avant tout des grands gourmands, nous vous avons choisi une recette gourmande à base de purée d’amande, d’açai et de cacao !

Pour 20 energy balls :

  • 250 g de purée d’amande
  • 50 g de poudre protéinée
  • 50 g de graines de lin
  • 100 g de pulpe d’açai
  • 100 g de sirop d’érable
  • 2 cc de vanille en poudre
  • 50 g de graines de chanvre
  • 35 g de cacao
  • 1-2 cs d’eau

Dans un mixeur, mélangez l’ensemble des ingrédients, à l’exception des grains de chanvre, jusqu’à obtenir la consistance d’une pâte.

Dans une assiette, placez les graines de chanvre. À l’aide d’une cuillère à soupe, formez des boules puis roulez-les dans les graines.

Ces energy balls se conservent une semaine au réfrigérateur, dans une boîte hermétique.

Partagez ce contenu :

Recette vegan d’entremet à l’açai de Gaz Oakley!

Découvrez une recette vegan d’entremet à base de pulpe d’açai et de fruits secs.
Imaginé et réalisé par le chef anglais, Gaz Oakley, ce dessert est aussi beau que délicieux !

Pour 6 à 8 parts :

Pour la pâte : 125 g d’amandes, 70 g de noix de macadamia, 40 g de noix de pécan, 3 cs de sirop d’agave, 3 cs d’huile de coco, 1 cs de beurre de cacahuètes et 1 pincée de sel.

Mixez l’ensemble des ingrédients jusqu’à obtenir une pâte lisse et humide. Étalez la pâte à 1 cm d’épaisseur dans un moule.
Placez au réfrigérateur 30 minutes.

Pour la crème : 170 g de noix de cajou, 240 ml d’huile de coco fondue, 1 banane congelée, 250 ml de lait de coco, 6 cs de sirop d’érable, 1 cc d’extrait de vanille et 400 g de pulpe d’açai surgelée.

Mélangez l’ensemble des ingrédients au mixeur, jusqu’à obtenir une consistance crémeuse et lisse.
Déposez la crème sur la pâte et placez au congélateur pendant au moins 4 heures.

Avant de servir, retirez l’entremet du congélateur 20 minutes à l’avance. Pour bien le démouler, chauffez doucement le moule avec vos mains.
Enfin, décorez-le de fruits fraises (fraises, framboises, myrtilles, etc.), de pulpe d’açai ou encore de feuilles de menthe.

Partagez ce contenu :

A moment with Meghan Markle (& son açai bowl) !

Article d’Athena Calderone, traduit par Nossa!

Qu’est-ce qui t’as initié à l’amour de la nourriture et de la cuisine ?

Grandir en Californie du Sud a tellement avoir avec ça. Dans le jardin, nous avions un citronnier et un figuier. J’aimer jardiner et faire pousser mes propres légumes.
Cette philosophie de la culture et du fait-maison est enracinée chez moi depuis mon plus jeune âge.
En outre, j’ai grandi sur le plateau de l’émission télévisé « Married with Children », où mon père était le directeur de l’éclairage. J’aidais à préparer les plateaux repas et les apportais. J’ai remarqué à quel point la nourriture pouvait rendre heureux. C’était génial et ça a définitivement marqué mon amour pour la cuisine et le partage.

Comment ton enfance en Californie a-t-elle influencé ta manière de manger ?

Frais, frais, frais. Nous sommes tellement gâtés ici avec toutes nos ressources, et mon amour pour des choses simples et des plats-maison est complètement lié à cela. Et le régime alimentaire a aussi tendance à être plus sain: açai bowls, green juices, salades, sushis parfaits, tacos au poisson grillé… C’est tout ce qui me fait penser à la maison.

Quelque chose que tu aimes secrètement manger ?

J’aime les frites, mais il n’y a pas de honte à cela. Mais vous savez ce que j’aaaaaime vraiment, ce sont les macaronis au fromage.
J’achète ceux de chez Annie’s auquel je rajoute des petits pois surgelés. C’est un plat rien de plus régressif !

J’avais l’habitude d’en cuisiner quand je faisais du babysitting. J’en mangeais avec eux et me sentais un peu comme une enfant.
Je ne suis pas non plus opposé à manger des pommes dauphines. Avec du ketchup et de la sriracha.

Quelle est ta routine du petit-déjeuner ?

Acai bowl, jus détox… Si je suis à l’hôtel, je commande souvent des œufs pochés et des toasts à l’avocat.

Tu serais perdue dans ta cuisine sans…

Mon Vitamix et mon couteau japonais.

Quel est ta recette « sur le pouce » que tu pourrais faire les yeux fermés ?

Les Cacio e pepe pasta (pâtes à la sauce fromage/poivre)… Tellement facile.

5 ingrédients dont tu ne peux pas te passer ?

Sel de mer de Maldon, piments marinés à la Terroni, lait d’amande, citrons de Meyer et huile d’olive.

Ta dernière expérience culinaire insolite ?

Aller à la pêche aux oursins en Jamaïque et les déguster bien frais directement dans l’océan.

Comment te sens-tu lorsque tu cuisines ou que tu manges ?

Aimée et chanceuse.

Quel serait le menu de ton ultime « Food Day » ? Et avec qui le passerais-tu ?

Un petit-déjeuner avec des Johnny Cakes (pancakes à la farine de maïs) à la myrtille avec des bacons extra-croquants et du sirop d’érable.
Au déjeuner, un tacos poisson-albarino (vin espagnol) cuit au grill. Et le dîner serait un faux-filet avec des brocolis sautés (ou un bol de pâtes cavatelli).
Et pour le « avec qui », ils savent qui ils sont…

L’açai bowl by Meghan Markle

Mixez 100 g de pulpe d’açai surgelée avec 75 ml de lait d’amande, ½ banane et une poignée de fruits rouges congelés.
Versez dans un bol, et garnissez de copeaux de noix de coco, de baies fraîches, de rondelles de banane, d’un filet de miel de manuka, de pollen, et dégustez immédiatement.

Le conseil de Meghan pour un açai bowl ontueux et frais plus longtemps : placez préalablement votre bol au congélateur, puis servez l’açai dedans.

« Cheeers ! MM »

Partagez ce contenu :

4 idées de recettes de tartelettes à la pulpe d’açaí

Rondelettes, craquantes et fruitées, qui peut résister à de savoureuses tartelettes sucrées ?
Une coque de pâte craquante et une crème onctueuse et sucrée. En trois coups de fourchette, la tartelette à la pulpe d’açai se décline en 4 recettes.
Aussi rapide à préparer qu’à savourer !

Tartelettes vegan à l’açaí

Source : delight-fuel.com

Pour 4 tartelettes :

Pour la pâte : 140 g de noisettes torréfiées, 80 g d’amandes torréfiées, 10 dates medjool dénoyautées, 1 cs de cacao en poudre et 1 cs de sirop d’érable.

Faites tremper les dates 15 minutes dans de l’eau chaude.
Placez-les dans un mixeur avec les noix et le reste des ingrédients. Mixez jusqu’à obtenir une pâte homogène et humide.
Étalez la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, découpez-la à l’emporte-pièce en 4 parts, et placez-les dans 4 moules à tarte individuels.
Réservez les pâtes au réfrigérateur pendant 30 minutes.

Pour la crème d’açaí : 150 g de noix de cajou, 2 cs de purée d’amande, 125 ml de lait d’amande, 100 g de pulpe d’açaí, 50 g de mûres et 1 cs de sirop d’érable.

La veille, faites tremper les noix de cajou dans un bol d’eau froide.
Dans une poêle, faites compoter les mûres avec un trait d’eau et la pulpe d’açaí.
Essorez les noix de cajou et placez-les dans un mixeur avec la compote mûre-açaí et le reste des ingrédients. Mixez jusqu’à obtenir une texture lisse.
Placez le mélange sur les pâtes à tarte et placez au réfrigérateur une trentaine de minutes.

Tartelettes açaí, fruits rouges et noix de coco

Source : nadinavillacis.com

Pour 4 tartelettes :

Pour la pâte :

– 60 g de flocons de quinoa
– 95 g de poudre d’amande
– 125 g de farine de noix de coco
– 100 g d’huile de coco
– 2 cs de sirop d’érable

Pour la crème :

– 25 cl de crème de coco
– 12 cl de lait d’amande
– 80 g de sirop d’érable
– 2 cc de vanille en poudre
– 2 cs de fécule de maïs (ou de tapioca)
– 1 cc d’agar agar en poudre
– 100 g de pulpe d’açaí

Dans un bol, mélangez tous les ingrédients de la pâte, jusqu’à obtenir un mélange homogène et humide.
Divisez la pâte en 4 parties égales, et répartissez-la dans 4 moules à tartelettes.
Enfournez les pâtes à 180°C pendant 12-15 minutes.

Dans une poêle, faites chauffer, à feu doux, la crème de coco, le lait d’amande, le sirop d’érable et la vanille en poudre.
Une fois le mélange chaud, ajoutez-y la fécule, l’agar agar et la pulpe d’açaí.
Mélangez bien.
Enfin, versez la préparation sur les pâtes à tarte et placez-les au réfrigérateur toute une nuit.

Tartelettes aux prunes et à l’açaí

Source : @lmhallman

Pour 4 tartelettes :

Pour la pâte : 125 g de noix de pécan, 125 g d’amandes, 8 dates medjool dénoyautées, 60 g de chocolat noir, 1 cc de sirop d’érable et 1 trait d’eau.

Mixez l’ensemble des ingrédients jusqu’à obtenir une pâte.
Séparez la pâte en 4 parts égales et étalez-les dans 4 moules à tarte individuels.
Placez les pâtes au réfrigérateur 30 minutes.

Pour la crème : 200 g de pulpe d’açaí, 6 prunes dénoyautées, 300 g de crème de coco, 25 cl de lait d’amande, 1/2 cc de vanille en poudre et 2 cs de sirop d’agave.

Mixez l’ensemble des ingrédients 1-2 minutes. Passez le mélange au chinois, puis faites le chauffer à feu doux 20 minutes.
Versez le mélange sur les pâtes à tarte, et placez au réfrigérateur une nuit.

Enfin, décorez de fruits, de chocolat noir, d’éclats de noix de pécan, etc.

Tartelettes à l’açaí & pétales de rose

Source : foodieyuki.com

Pour 6 tartelettes :

Pour la pâte :

– 130 g de poudre d’amande
– 160 g de farine d’avoine
– 2 cs de sirop d’érable
– 3 cs d’huile de coco fondue
– 1 pincée de sel

Pour la crème :

– 160 g de lait de coco
– 75 g de pulpe d’açaí
– 2 cs de jus de citron
– 1 cc de vanille en poudre
– 1 cs de sirop d’agave
– 1 cs de fécule de maïs
– 1 cc d’agar agar en poudre

Dans un mixeur, mélangez la farine d’avoine, la poudre d’amande et sel. Ajoutez-y le sirop d’érable et l’huile de coco jusqu’à obtenir une pâte sablée humide.
Divisez la pâte en 6 parts égales et répartissez-les dans 6 moules à tartes individuels.
Enfournez 10-12 minutes à 180°C. Puis, laissez refroidir.

Dans une poêle à feu doux, faites chauffez l’ensemble des ingrédients de la crème, à l’exception de l’agar agar. Mélangez bien.
Ensuite, à feu moyen/fort, incorporez l’agar agar et mélangez jusqu’à ce qu’elle se dissolve. Laissez légèrement bouillir jusqu’à ce que la crème s’épaississe.
Laissez-la refroidir, puis versez-la sur les pâtes à tarte. Enfin, placez les tartelettes au réfrigérateur pendant 1 heure.

Enfin, décorez les tartelettes avec quelques pétales de rose, de mini-meringue et des graines d’amarante.

Partagez ce contenu :

Qu’est-ce que c’est un super-légume ?

« Mangez 5 fruits et légumes par jour », nous connaissons tous très bien ce message. Pour cause, nous savons pertinemment que les légumes sont de très bons aliments pour notre santé. En effet, ils fournissent de nombreux éléments essentiels à notre organisme et en grande quantité.

Néanmoins, tous les fruits et légumes ne se valent pas. Certains d’entre eux sont nettement plus riches en valeurs nutritionnelles. Ce sont les super-légumes.

Qu’est-ce qu’un super-légume ?

De la même manière que les super-fruits, les super-légumes sont des aliments reconnus un concentré exceptionnel d’antioxydants, de minéraux, de vitamines et d’oligo-élements. C’est avant tout leurs caractéristiques nutritives bien supérieure à la moyenne des autres légumes qui leur prodiguent ce statut. Dans la mesure où leur composante est jugée bénéfique pour l’organisme, évidemment.

À quoi servent les super légumes ?

« On peut distinguer deux types de super légumes. Ceux qui sont des légumes que l’on va pouvoir consommer comme n’importe quel autre légume, pour accompagner un plat, pour concevoir un potage… Et ceux qui se consomment surtout en tant que compléments alimentaires, c’est-à-dire en petite dose et le temps d’une cure, le plus souvent pour combler des carences.

Dans le premier cas, on apprécie à la fois ces super-légumes autant sur le plan gustatif que sur les bienfaits qu’ils apportent pour notre santé. On pourra alterner entre ces différents légumes afin de varier les plaisirs.
Dans le second cas, le goût n’est pas véritablement un critère, le but étant les bienfaits que va apporter le légume pour notre organisme. » (Superfood-mag.com)

Attention, cependant à consommer les bons produits : des produits frais, biologiques (ou non traités) et de saison.
L’industrialisation a davantage mis l’accent sur la quantité que sur la qualité des produits.
A titre d’exemple, une étude de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) démontre très clairement que les tomates de l’agriculture biologique offrent des meilleures concentrations d’aliments solides solubles comme des sucres et d’autres composés contribuant au fruit sa qualité nutritionnelle comme la vitamine C et des composés phénoliques ainsi qu’une apport gustatif incomparable. »

Légumes ou super-légumes ?

Un publié du US Centers for Disease Control and Prévention a classé comme super-légumes : les patate douce, poireau, navet, rutabaga, courges, radis, laitue, tomate, carotte, chou, chou-fleur, chou rave, échalote, chou de Bruxelles, citrouille, brocoli, roquette, piment rouge, pissenlit, chou frisé, chou kale, ciboulette, endive, laitue romaine, persil, laitue frisée, chicorée, épinards, betterave, blette, laitue chinoise, avocat, cresson, artichaut.

Comme quoi, beaucoup de nos légumes sont en réalité reconnus comme supers !

Faisons un point sur les super-aliments les plus connus et plus tendances. A coup sûr, vous devriez les retrouver dans les bowls, en smoothie ou en salade.

L’avocat

Par définition, un légume est très peu gras. Or, l’avocat fait exception à la règle puisque c’est le seul légume a avoir une importante teneur en lipides (et plus précisément, en bonnes graisses insaturées).
En combinant nombreuses bonnes graisses, fibres, vitamines (B6, B9, E) et oligo-éléments ( dont le potassium), l’avocat participe au bon transit intestinal, à la satiété, au renouvellement cellulaire et prévient des troubles cardiovasculaires.

Le brocoli

Le brocoli est reconnu pour être riche en vitamines et en composés aux vertus anti-cancers.
Pour cause, c’est un légume avec une densité nutritionnelle extra-ordinaire : vitamines B9 et C, bêtacarotène, calcium, phosphore, potassium, magnésium…, en quantités importantes.

La patate douce

Non sans surprise face à sa couleur orangée, la patate douce est une excellente source de bêtacarotène et de vitamines A et C.
De plus, si elle lui doit son nom, elle n’a rien à envie à la « patate » grâce à ses teneurs importantes en potassium, cuivre et antioxydants.
Elle est aussi beaucoup plus riche en amidon que la pomme de terre, ce qui lui équivaut un pouvoir énergétique et de satiété plus important.

La patate douce est très bonne pour la fonction musculaire, les systèmes immunitaires et nerveux, la santé des tissus, la croissance et la vision.

L’artichaut

L’artichaut a une teneur intéressante en fibres, qui est connue pour être favorable au transit intestinal et à l’assimilation de certains minéraux (tels que le calcium et le magnésium). De plus, il contient une grande variété d’antioxydants dont le bêtacarotène qui préviennent, en autre, la maladie de l’œil.
Il est aussi une source importance de vitamine B9 et de divers oligo-éléments.

Les courges

Les courges (potiron, potimarron, butternut, pâtisson, etc.) sont très riches en vitamines (A et C), en oligo-éléments et minéraux (calcium, phosphore, mgnésium, manganèse). Elles fournissent également 2 antioxydants (lutéine et zéaxanthine) qui joue un rôle particulièrement important dans la protection de la rétine.
Les courges sont également très bonnes pour la peau, le système immunitaire et la croissance.

Point bonus pour les courges : même leurs graines se mangent !

L’ail

C’est une petite plante miracle composée à 64 % d’eau, 27 % de glucides, 6 % de protéines et 3 % de fibres.
L’ail contient de nombreux antioxydants, vitamines (A, B, C et E) et oligo-éléments (fer, cuivre, zinc, calcium, etc.).
Et si petit aliment avec d’énormes vertus : améliore la circulation sanguine, lutte contre l’hypertension et les maladies cardiovasculaires, anti-inflammatoire
De plus, en utilisation externe, l’ai réduit les douleurs musculaires, articulaires et lutte contre les problèmes de peau.

Les choux

Les choux présente une palette de composants nutritifs riche et complète : vitamines (A et C), protéines, lipides, fibres, minéraux (potassium, fer, souffre, magnésium) et même des antioxydants !

La betterave

Aussi bien crue que cuite, la betterave est un aliment riche en glucides, protéines, fibres alimentaires, minéraux (phosphore, magnésium, fer, cuivre, etc.), antioxydants et en vitamines (B9, C et E). La totale, quoi !
Ce cocktail nutritionnel lutte contre les radicaux libres, et favorise la performance sportive en réduisant la consommation d’oxygène lors de l’effort.

Les épinards

Vous n’êtes pas sans savoir que les épinards sont riches en fer ! Associés à de nombreux antioxydants, fibres, vitamines et minéraux, c’est un aliment qui réduit les sensations de fatigue, protège le système immunitaire, la santé oculaire et de l’œsophage.

Partagez ce contenu :

7 (délicieuses) recettes de plats typiques du Brésil

Prenons le cap au Brésil avec 7 recettes de grands classiques de la cuisine brésilienne.
Influencée par la cuisine portugaise, africaine et indienne, la gastronomie brésilienne est un savant mélange de saveurs et de goûts !

Au menu : poissons, crevettes, manioc, lait de coco, et bien d’autres préparés en ragoût, ou encore en soupe…

Feijoada (ragoût d’haricots noirs et de porc)

Sûrement l’un des plats brésiliens les plus connus, ce « cassoulet brésilien » est généralement à base d’haricots rouges ou noirs (« frijoles »), de porc frit et de banane plantain.
Héritage de l’époque coloniale, la feijoada est l’un des plats les plus populaires au Brésil.

Pour 4 personnes :

  • 400 g de viande de bœuf séchée
  • 1 oreille, queue et pied de porc
  • 1 palette fumée de porc
  • 2 saucisses de porc
  • 400 g de riz
  • 400 g d’haricots noirs
  • 3 feuilles de laurier
  • 2 gousses d’ail écrasées
  • 2 oignons hachés
  • 1 orange
  • 1 piment rouge
  • coriandre, persil, sel et poivre

La veille, faites tremper les haricots noirs et la viande séchée dans des récipients séparés. L’eau de dessalage des viandes doit être renouvelée plusieurs fois.

Le lendemain, coupez la viandes en morceaux et faites-la bouillir après en avoir enlevé les parties grasses. Faites cuire les haricots pendant 1 heure dans une grande quantité d’eau.
Puis, ajoutez-y la viande dessalée et la viande de porc.
Laissez cuire 45 min. Ajoutez les saucisses, les gousses d’ail pilées, les oignons hachés, le laurier et la coriandre.
Laissez cuire pendant 1 heure.

Enfin faites cuire le riz et accompagnez-le de tranches d’oranges au service.

Vatapa (ragoût de poissons et de crevettes)

C’est un plat traditionnel brésilien. À sa base, des filets de poisson, des crevettes, du lait de coco et de la pâte d’haricots.

Pour 4 personnes :

  • 400 g de filet de poisson blanc
  • 400 g de crevettes
  • 400 g grammes de tomates pelées en cube
  • 2 poivrons
  • 1 oignon,
  • 1 citron vert
  • 1 piment rouge,
  • 40 cl de lait de coco
  • 3 cs d’huile d’olive
  • un petit morceau de gingembre
  • 2 gousses d’ail
  • 1 poignée de cacahuètes torréfiées
  • 1 botte de coriandre hachée
  • 1 pincée de paprika
  • sel et poivre

Faites revenir l’oignon dans un peu d’huile, dans un wok. Ajoutez l’ail haché, le piment, le gingembre râpé pour les faire revenir. Ajoutez les tomates, les poivrons hachés, le lait de coco, les cacahuètes.
Laissez mijoter le tout pendant un quart d’heure à feu doux.

Dans une poêle, faites revenir les filets de poisson et les crevettes.

Pendant ce temps, dans la sauce, ajoutez le jus du citron vert et la moitié des cacahuètes. Passez un mixer plongeur pour la rendre plus homogène, si besoin.
Assaisonnez. Ajoutez le poisson au mélange. Puis laissez mijoter quelques minutes?

Enfin, au service, saupoudrez de coriandre hachée et de cacahuètes avant de servir.
Accompagnez de riz.

Moqueca de peixe

Une recette typiquement brésilienne de Salavador de Bahia.
À mi-chemin entre la soupe et le ragoût, et aux inspirations africaines, la moqueca est une spécialité à base de poisson, tomate, poivron, coriandre et lait de coco.

Pour 6 personnes :

  • 4 tomates
  • 2 oignons rouges
  • 3 gousses d’ail
  • 4 pommes de terre
  • 700 g de filets de poisson blanc
  • 400 g de grosses crevettes
  • 60 cl de lait de coco
  • huile d’olive
  • sel et poivre

Lavez, séchez et coupez les tomates en morceaux.
Épluchez et coupez les tomates et les pommes de terre en morceaux.
Pelez et émincez finement les oignons rouges et les gousses d’ail.

Dans une sauteuse, faites revenir tomates, pommes de terre, ail et oignons émincés avec un fliet d’huile d’olive. Puis, ajoutez les filets de poisson et les crevettes.
Versez le lait de coco à hauteur des filets de poisson. Laissez mijoter pendant 20 à 25 minutes, à feu moyen-doux, et laissez bouillir à petits bouillons en remuant régulièrement.

À la fin de la cuisson, rectifiez l’assaisonnement et servez votre Moqueca de Peixe aussitôt.

Tacacà (soupe gluante aux crevettes)

Le Tacacà, c’est l’Amazonie dans votre assiette ! C’est une soupe gluante typique de l’Amazonie bréislienne, et notamment de Belém. Préparé à base d’un bouillon d’oignons d’ail et d’herbes, elle est souvent accompagnée de manioc, de tapioca et de crevettes.

Pour 2 personnes :

  • 200 g de crevettes
  • 150 g de feuilles de Jambu
  • 200 g de tapioca gluant
  • 1l de Tucupi (ou jus de Manioc)
  • 1 piment Cumari-do-Para (ou piment doux jaune)
  • 1 gousse d’ail
  • coriandre et sel

Ébouillantez les crevettes pendant 3 minutes. Égouttez-les et gardez l’eau de cuisson.
Dans cette dernière, faites cuire les feuilles de Jambu, pendant 2 minutes. Puis plongez-les dans de l’eau glacée quelques secondes et égouttez-les.

Dans une casserole, mélangez le Tucupi, l’ail écrasé, la coriandre et le piment haché et le sel. Laissez cuire à feu doux pendant 5 minutes.

Dans un bol ou une assiette creuse, servez une demie louche de Tapioca, une louche généreuse de Tucupi et garnir avec le Jambu et les crevettes.

Bobo de camarao (soupe de gambas et de manioc)

C’est une spécialité culinaire originaire de Salvador de Bahia. À l’image de l’ipetê africain, c’est une soupe constitué de gambas et de purée de manioc, de lait de coco, d’oignons, d’ail et de tomates, servie avec du riz.

Pour 6 personnes :

  • 1 kg de manioc
  • 1 kg de gambas
  • 4 tomates
  • 1 poivron rouge
  • 3 gousses d’ail
  • 1 oignon
  • 1/2 botte de coriandre
  • 1/2 botte de persil
  • 1/2 botte de ciboulette
  • 2 citrons verts
  • 50 cl de lait de coco
  • 4 cuillères à soupe d’huile de palme
  • 5 cl d’huile de tournesol
  • 5 cl d’huile d’olive
  • 3 piments
  • sel et poivre

Quelques heures au préalable, faites marinés les gambas dans du jus de citron vert, de l’ail, du persil, de la ciboulette et de la coriandre.
Faites revenir l’oignon dans un filet d’huile d’olive et de tournesol. Ajoutez le poivron, les piments et les tomates coupés en dés. Laissez cuire, puis ajoutez les gambas marinées.

Pendant ce temps, faites cuire les carcasses de crevettes dans une autre casserole.
Mixer le jus de manioc et ajoutez la purée de manioc avec les crevettes. Salez, poivrez et laissez cuire 10 min.

Caldo Verde (soupe au chou brésilienne)

La caldo verde, ou soupe verte, est une soupe populaire au Brésil et au Portugal. À base de chou vert, de pomme de terre et de chorizo, elle se déguste surtout au dîner, en entrée ou en plat.

Pour 4 personnes :

  • 600 g de pommes de terre
  • 300 g de chou vert
  • 200 g d’oignons
  • 100 g de chorizo
  • 15 ml d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • 1 l de bouillon de poulet
  • 1 l d’eau
  • sel et poivre

Épluchez et couper en cubes les pommes de terre. Tâchez finement les oignons et l’ail.
De même, lavez soigneusement et hachez finement les feuilles de chou.
Enfin, coupez le chorizo en deux. Découpée en petits dés la première moitié, et réservez la seconde.

Dans une poêle, faites revenir les oignons et l’ail avec de l’huile d’olive. Ajoutez les dés de chorizo et de pommes de terre, puis laissez cuire 5 minutes, en prenant soin de remuer régulièrement.
Enfin, assaisonnez et versez le bouillon de poulet et l’eau.
Laissez mijoter pendant 15 minutes.

Hors du feu, mixez le tout afin d’obtenir une purée, puis remettez cette dernière sur le feu. À l’ébullition, incorporez les feuilles de chou et laissez cuire, à feu doux, 5 à 10 minutes.

Répartissez la soupe dans des bols individuels puis décorez de quelques rondelles de chorizo.

Arroz de tucupi

C’est un plat typique de l’Amazonie brésilienne à base de riz, de crevettes et de jus de manioc. Le manioc est l’un des ingrédients de base de la cuisine amazonienne.

Pour 2 personnes :

  • 300 g de riz blanc
  • 50 cl de tucupi (ou jus de manioc)
  • 2 cs de feuilles de jambu frais
  • 8 crevettes crues
  • 2 gousses d’ail
  • 2 cs de persil frais haché
  • 2 cs d’huile d’olive
  • sel et poivre

Faites chauffez le tucupi avec le persil pendant une quarantaine de minutes. Parallèlement, faites cuire les feuilles dans jambu dans de l’eau bouteille environ 20 minutes.
Décortiquez et hachez grossièrement les crevettes. Épluchez et hachez les gousses d’ail.

Dans une sauteuse, faites revenir le riz, l’ail avec un filet d’huile d’olive. Incorporez le bouillon de tucupi, le bouillon de jambu et les crevettes.
Enfin, laissez cuire le riz et servez.

Partagez ce contenu :

8 recettes pour un petit-déjeuner à l’açaí


Ne dit-on pas que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée ?
Alors pas question de le manquer par manque de temps ou d’idées !
Pour un petit-déjeuner express, gourmand qui régalera vos papilles, découvrez nos 8 recettes de petit-déjeuner à l’açaí.

Aussi bien équilibrées, complètes et gourmandes, vous trouverez bien de quoi vous faire plaisir parmi les porridges, gaufres, pancakes, toasts…

Bonne humeur garantie dès le saut du lit !

1. Overnight oats à l’açaí

Pour 1 personne :

150 g de yaourt végétal

  • 150 g de yaourt végétal
  • 100 g de pulpe d’açaí surgelée
  • 70 ml de lait végétal
  • 30 g de flocons d’avoine
  • 1 cc de graines de cacao
  • 1 cc de graines de lin
  • 1 cc de graines de chia
  • 1 poignée de myrtilles
  • 1/2 banane

La veille, mélanger 75 g de yaourt, 50 g de pulpe d’açaí, le lait végétal, les flocons d’avoine, les graines et les myrtilles.
Laisser reposer une nuit au réfrigérateur.
Le lendemain, ajouter à l’overnight oats le restant de yaourt végétal puis de pulpe d’açaí.
Décorer de rondelles de banane, de myrtilles et de graines de cacao.

2. Porridge à la confiture açaí/fraise

Pour 1 bol :

Pour le porridge : 55 g de flocons d’avoine, 225 ml de lait d’amande, 1 cs de sirop d’agave, 1 cs de graines de chia, 1/2 cc de vanille.
Dans une casserole, faire bouillir le lait avec le sirop d’agave et la vanille. Ajouter les flocons d’avoine et les graines de chia, puis laisser cuire 5 minutes en remuant bien.

Pour la confiture d’açaí : 200 g de pulpe d’açaí surgelée, 200 g de fraises surgelées, 2 cs de graines de chia, 1 cs de sirop d’érable.
Faire revenir les fraises à feu moyen, dans une poêle. Une fois légèrement compotées, ajouter la pulpe d’açaí et les graines de chia. Laisser cuire une dizaine de minutes en remuant fréquemment.
Laisser refroidir.

Verser le porridge dans un bol et décore de confiture, de rondelles de banane, de quelques fruits rouges, de noix et de pépites de chocolat.

3. Porridge crémeux coco et confiture framboise/açaí

Pour 3 personnes :

  • 90 g de flocons d’avoine
  • 550 ml de lait de noisette
  • 250 ml d’eau
  • 2 cs de noix de coco râpée
  • 1 cc d’extrait de vanille
  • 100 g de pulpe d’açaí
  • 100 g de framboises surgelées
  • 2 cs de graines de chia
  • 3 cs de sirop d’agave

Pour le porridge : Faire revenir les flocons d’avoine dans 225 ml de lait de noisette et l’eau. Une fois bien gonflé, ajouter les 225 ml restants de lait, la vanille et la noix de coco. Laisser cuire quelques minutes en mélangeant bien.

Pour la confiture framboise/açaí : Faire compoter les framboises avec un peu d’eau, dans une poêle à feu moyen. Puis ajouter la pulpe les graines de chia, en réduisant le feu.
Mélanger bien, puis laisser refroidir.

Servir le porridge dans 3 bols et décorer de confiture, de rondelles de bananes, d’éclats de chocolat, de noix de coco râpée, de purée de noisette et de grenade.

4. Parfait à l’açaí

Pour 2 personnes :

Mixer 200 g de pulpe d’açaí surgelée avec 1 banane, 2 dates medjool dénoyautées et 1/2 avocat.
Dans 2 récipients, déposer au fond du granola, puis une couche d’açaí, une seconde de granola, puis une autre d’açaí afin de faire différentes couches.
Surmonter de quelques fruits, de granola, de noix de coco…

5. Pancakes à l’açaí

Source : metromode.se

Pour 8 pancakes :

  • 1 banane bien mûre
  • 1 œuf
  • 50g de pulpe d’açaí
  • 70g de farine
  • 1 cs de cassonade
  • 1/2 sachet de levure

Dans un saladier, écrasee la banane à l’aide d’une fourchette.
Ajouter le reste des ingrédients et mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Laisser reposer une dizaine de minutes.
Préchauffer votre poêle à feu vif préalablement huilée.
À l’aide d’une louche, verser la pâte et laisser cuire 2 minutes de chaque côté.
Agrémenter de beurre de cacahuètes, de fruits rouges, de sucre glace…

6. Gaufres aux fruits rouges

Pour 6 gaufres :

Pour les gaufres : 225 g de farine, 1 cs de sucre, 1 cs de levure chimique, 1 pincée de sel, 3 oeufs, 115 g de beurre fondu, 37,5 cl de lait et 115 g de myrtilles.
Préchauffer le gaufrier.
Dans un saladier, mélanger farine, sucre, levure chimique et sel.
Dans un second saladier, fouette les œufs puis incorporer le beurre et le lait.
Former un puis avec le mélange à la farine et y verser le mélange liquide. Mélanger jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène. Ajouter les myrtilles, et re-mélanger.
Verser la pâte dans le gaufrier et laisser cuire quelques minutes.

Pour la confiture de fruits rouges : 100 g de mix de fruits rouges surgelés, 100 g de pulpe d’açaí, 2 cs de graines de chia, 1 cs de sirop d’érable.
Faire compoter les fruits rouges avec le sirop d’érable et un peu d’eau, dans une poêle à feu moyen. Puis ajouter la pulpe et les graines de chia, en réduisant le feu.
Mélanger bien, puis laisser refroidir.

7 . Crunchy Toasts au beurre de cacahuètes et à l’açaí

Pour 1 personne :

Écraser 100 g de mûres surgelées jusqu’à obtenir une pâte. Dans un pot, mélanger la pâte de mûres, 100 g de pulpe d’açaí et 2 cs de graines de chia. Laisser prendre au moins 15 minutes.
Faire toaster 2 tranches de pain, les tartiner de beurre de cacahuètes puis de confiture mûres/açaí.
Décorer de quelques fruits rouges, graines de courges, de chanvre, de sirop d’érable…

8. Tartines de confiture açaí/fruits rouges

Pour 1 personne :

2 tranches de pain complet, 200 g de pulpe d’açaí surgelée, 200 g de fraises surgelées, 2 cs de graines de chia, 1 cs de sirop d’érable.

Faire revenir les fraises à feu moyen, dans une poêle. Une fois légèrement compotées, ajouter la pulpe d’açaí et les graines de chia. Laisser cuire une dizaine de minutes en remuant fréquemment. 
Laisser refroidir. 
Tartiner les tranches de pain de confiture et de purée d’amande.

Partagez ce contenu :

Coup d’Superfood n°2 chez Onda

Pour notre Coup d’Superfood du mois de juin, nous sommes allés à la rencontre d’Elsa et Sacha, chez Onda : l’adresse street food brésilienne.

Onda, c’est quoi ?

À l’origine, un frère et une sœur, l’un est musicien, l’autre est une amoureuse du Brésil et de sa gastronomie.
Après pluieurs séjours au Brésil, Elsa tombe amoureuse du pays : gastronomie, musique, plages ensoleillées…
De retour en France et voulant à tout prix préserver un lien avec le Brésil, elle décide de se lancer dans l’aventure de la restauration brésilienne !

De leur début sur des brocantes, à leur actuel stand, 14 rue du Temple à Paris, Onda est une de nos adresses phares pour les nostalgiques ou curieux de ce genre de cuisine.
L’idée n’est pas seulement de faire découvrir des mets brésiliens, mais également de retranscrire la culture brésilienne à travers des ingrédients, des recettes, un décor et une ambiance.

D’ailleurs il n’est pas rare de trouver un stand Onda sur des évènements autour du Brésil.

Quel est l’menu ?

S’inspirant essentiellement de ses voyages au Brésil et de ses villes préférées (Salvador de Bahia et São Paulo), Onda présente une carte diversifiée, originale et fusionnant inspirations brésiliennes et palais français.


À la carte de grands classiques brésiliens : tapiocas, pao de queijo, smoothie et açaibowls, salades fraîches et smoothies.

Tout est cuisiné sur place avec des produits frais et de saison, le tout dans la belle humeur !
L’équipe d’Onda ne manque pas d’imagination puisque chaque jour une nouvelle recette de tapioca est à la carte, avec le Tapioca du jour.
À côté de cela, Onda offre la possibilité de se faire plaisir avec 3 formules : le Petit-déjeuner, le Déjeuner et le Brunch, le tout pour des prix tout doux.

Et que serait la street food brésilienne sans son açai bowl ?!
Là-bas, il est parfaitement onctueux, glacé et joliment décoré de granola et de fruits de saison.
C’est d’ailleurs un des bestsellers du stand ! On vous le recommande à 100 % !

Après cette expérience culinaire unique, vous n’aurez qu’une envie : y retourner ou aller directement au Brésil !

Allez leur faire un coucou sur leur page Facebook et leur compte Instagram.

Partagez ce contenu :

La recette du cheesecake à l’açaí de Crowded Kitchen

Une recette gourmande et (très) originale de cheesecake (vegan, raw) avec une pâte dates/noix, un crème aux fruits rouges et à la betterave et une ganache açai/chocolat.

Pour 8 à 10 personnes :

Pour la pâte : 75 g de noix de cajou, 75 g de noix de pécan, 25 g de copeaux de noix de coco, 3 cs de mulberries, 1 1/2 cs de graines de cacao, 1 cc d’extrait de vanille, 1/2 cc de cannelle, 2 dates trempées et dénoyautées, 1 pincée de sel et 1 cs d’huile de coco fondu.

Dans un blender, mixez l’ensemble des ingrédients, exceptée l’huile de coco. Une fois le mélange à peu près homogène, ajoutez l’huile de coco et remixez jusqu’à obtenir une pâte lisse.
Déposez la pâte dans un plat et tassez-la à l’aide d’une cuillère.

Pour la crème aux fruits rouges : 300 g de noix de cajou et de noix de pécan (préalablement trempées 2 h), 4 cs de sirop d’agave, 2 cs de jus de citron, 4 cc de poudre de betterave rouge, 2 cc de vanille, 1 cc de cannelle, 1 pincée de sel, 60 g de framboises surgelées, 60 g de cerises surgelées, 100 g de pulpe d’açaí, 85 g de lait de coco en poudre, 23 cl d’eau et 70 g d’huile de coco fondu.

Mélangez le lait de coco en poudre avec l’eau.
Au mixeur, mélangez noix, sirop d’agave, jus de citron, poudre de betterave rouge, vanille, cannelle, sel et le mélange coco-eau. Le mélange doit être lisse et crémeux.
Puis, ajoutez les framboises et cerises, et re-mixez.
Enfin, ajoutez l’huile de coco et mélangez délicatement.
Transvasez la préparation sur la pâte et réservez 4h minimum au congélateur.

Pour la ganache açaí/cacao : 65 g d’huile de coco fondu, 50 g de cacao en poudre, 5 cs de sirop d’agave, 2 cs de purée de noix (amande, noix de cajou, noisette, etc.), 2 cc d’extrait de vanille, 50 g de pulpe d’açaí, 1 cc de cannelle, 1 pincée de sel, 3 cs de lait de coco en poudre et 1 cs d’eau.

Dans un saladier, mélangez huile de coco, cacao en poudre, sirop d’agave, beurre de noix, vanille, cannelle et sel jusqu’à obtenir un mélange lisse et homogène.
Dans un autre bol, mélangez le lait de coco en poudre, la pulpe d’açaí décongelée et l’eau.
Ajoutez-le au mélange cacaoté jusqu’à avoir une ganache onctueuse et lisse.

Quelques minutes avant la dégustation, recouvrez le cheesecake avec la ganache et décorez de fruits frais (fraises, framboises, figues, etc.)

Partagez ce contenu :

C’est quoi un superfruit ? (1/2)

Les superfruits, ce sont un peu nos héros du quotidien.

Loués pour leur richesse nutritionnelle, ce sont des fruits reconnus pour être un concentré exceptionnel d’antioxydants, de minéraux, de vitamines et d’oligo-élements.

Toutefois, il n’existe aucun regroupement ou classification officiels des superfruits.
C’est avant tout leur teneur en nutriments fruits bien supérieure à la moyenne des autres fruits qui leur prodigue ce statut.

En outre, leur composition nutritionnelle leur procurerait des qualités protectrices contre les attaques extérieures et certaines maladies. Le cocktail de nutriments que l’on retrouve dans ces fruits permettent, entre autres, la lutte contre la fatigue et le stress, l’amélioration des défenses immunitaires, la régénération des cellules, la prévention de certains cancers, etc.

L’Oxford English Dictionary définit un « superfood » comme « un aliment riche en nutriments, considéré comme particulièrement bénéfique en termes de santé et de bien-être ».

Aujourd’hui, ils sont d’incontournables alliés santé.
Découvrons-en davantage sur ces fruits pas comme les autres.

La baie d’açai

C’est un des fruits les plus riches en antioxydants. Elle est également très riche en fibres alimentaires, en graisses insaturées et en divers minéraux.
Cette petite baie originaire du Brésil participe, principalement, à la lutte contre le vieillissement cellulaires, favorise un bon transit et participe à la régulation du taux de cholestérol dans le sang.

Retrouvez les pulpes d’açai Nossa sur notre site web.

L’acérola

L’acérola est un petit fruit acidulé de l’Amazonie qui ressemble à la cerise. 20 fois plus riche en vitamine C que l’orange, l’acérola réduit la fatigue et stimule le système immunitaire.
Antioxydant, source de fibres et riche en minéraux, c’est un excellent compagnon pour faire le plein d’énergie.

(Re)découvrez le bon goût de l’acérola avec notre mix mangue-passion-acérola sur notre site web.

L’arbouse

Aussi connu sous le nom de fraise chinoise, l’arbouse est un petit fruit rouge rempli d’antioxydants, de vitamine C et de bêtacarotène particulièrement. De fait, il est très bon pour le cœur, la vision, la régénération cellulaire et protège contre les maladies inflammatoires.
Son goût s’apparenterait à celui de la cerise et se consomme séchée, en jus ou en smoothie.

La baie d’aronia

L’aronia est très riche en antioxydants et en vitamine C. Avec son goût très acidulé, cette baie se consomme soit en smoothie, séchées ou cuites.
Ce petit fruit rouge ralentit le vieillissement cellulaire, renforce les tissus et les muscles et améliorent l’élasticité de la peau.
Il est également très peu calorique.

Les baies d’argousier

Avec un goût rappelant celui du fruit de la passion, l’argousier a une composition nutritionnelle particulièrement intéressante.
C’est une excellente source en vitamines, en antioxydant et en oligo-éléments acteurs du renouvellement cellulaire et de la production d’énergie.
C’est également un fruit riche en oméga 3, 6, 7 et 9 qui interviennent dans le bon fonctionnement du système cardiovasculaire, et en fait un excellent allié beauté pour la peau et les cheveux. On le retrouve d’ailleurs dans de nombreux cosmétiques.

La baie de goji

Elle est consommée et utilisée en médecine traditionnelle depuis des millénaires, en Asie.
Pour cause, ce petit fruit rouge a une teneur en vitamine C presque 400 fois supérieure à celle d’une orange.
Il est également source de plus d’une dizaine d’acides aminés différents, tels que le calcium, le fer, le cuivre, le zinc, etc.

La baie de goji est ainsi un excellent stimulant du métabolisme et aident l’organisme contre les agressions extérieures (infections, fatigue, radicaux libres – sources de nombreuses maladies comme l’arthrite, les maladies cardiaques, l’asthme, etc.).

Le camu-camu

Ce petit-fruit, au goût acidulé, aide à stimuler les défenses naturelles de l’organisme et à combattre la fatigue.
Il concentre une forte teneur en vitamines C et en antioxydants, qui en fait un fruit redoutable contre le vieillissement des tissus.

agressions extérieures (infections, fatigue, radicaux libres – sources de nombreuses maladies comme l’arthrite, les maladies cardiaques, l’asthme, etc.).

La cranberry

Riche en antioxydants, elle participe au ralentissement du vieillissement cellulaires et préviendrait certaines pathologies.
Elle est également connue comme un puissant antidiurétique.

Le fruit du baobab

Ce fruit, prisé en Afrique, est très apprécié des sportifs.
Pour cause, il est réputé pour ses vertus tonifiantes et anti-inflammatoires.
C’est une excellente source de minéraux, tels que le calcium et le potassium.
Il est également riche en fibres, de sorte qu’il participe au bon fonctionnement du système digestif.
Son goût est légèrement acidulé et s’apparente à celui d’un mélange de pamplemousse et de poire vanillée.

Partagez ce contenu :