Les 4 actualités écolo de la semaine (du 3 mai 2019)

Bonjour !

On se retrouve cette semaine pour 4 nouvelles info’ écolos. À lire, quelques belles innovations et initiatives, et une date : le 10 mai 2019.
Découvrez la suite, ci-dessous !

Malaisie : des palmiers à huile nains pour limiter la déforestation ?

Ce titre semble paradoxal, n’est-ce-pas ? Lutter contre la déforestation avec des palmiers à huile ? Alors que ces derniers sont couramment accusés de l’expansion rapide des plantations et de la destruction des forêts.
Toutefois, la Malaisie, 2ème plus gros producteurs d’huile de palme, travaille au développement d’un programme d’amélioration d’une nouvelle espèce de palmiers à huile nains.

Pourquoi ? Avec une variété petite de palmiers, ces derniers occuperaient moins d’espaces tout en autant, voire plus, productifs. En effet, un plus grands nombres de plants pourront être regroupés dans un espace plus petit. Et la récolte sera également plus facile, du fait de leur petite taille.
Toutefois, cela supposerait de remplacer les anciens palmiers par les palmiers nains, et non de les planter sur de nouveaux terrains.

L’huile de palme est un des enjeux majeurs actuels. Plus de 5,8 millions d’hectares de forêts vierges ont déjà été décimés, pour l’agriculture de l’huile. Autant de peuples délogés, d’orang-outan massacrés, de décharges de carbones…

Si cette nouvelle variété est un vraie innovation, la culture de l’huile de palme en reste néfaste. D’autant plus que cette culture peine à voir le jour, car elle coûte deux fois plus cher que la culture traditionnelle.

En savoir plus : https://www.enviro2b.com/2019/03/18/la-malaisie-veut-lutter-contre-la-deforestation-grace-a-des-palmiers-nains/

10 mai, le Jour du dépassement des ressources naturelles de la Terre

Aujourd’hui, le 10 mai 2019, l’Union européenne a déjà consommé l’ensemble des ressources naturelles que la planète peut renouveler en un an.

Un rapport de WWF a calculé le “Jour du dépassement”, date à laquelle l’empreinte carbone de l’Homme dépasse les capacités en ressources de la Terre. D’ailleurs, cette date qui ne fait qu’avancer d’année en année…

Ainsi, à partir de ce jour, les Européens vivent à crédit en empruntant les ressources à la Terre, aux autres pays et aux générations futures.

En savoir plus :  https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/environnement-jour-depassement-10-mai-ue-aura-deja-epuise-ressources-annuelles-76008/

Une start-up française créé un insecticide à base de phéromones

La start-up française M2i a développé un nouvel insectiside très efficace et écologique. En reproduisant les molécules de phéromones, substances naturelles émises par les insectes eux-mêmes, pour la reproduction. En confrontant les insectes nuisibles à ces molécules, une confusion sexuelle est créée afin d’attirer et désorienter les prédateurs.

« Nos produits sont totalement inoffensifs pour l’Homme, pour l’environnement, pour les végétaux et les autres insectes, puisque chaque phéromone est spécifique à une espèce » (Johann Fournil, responsable marketing de M2i).

M2i commercialise ses produits aux particuliers, agriculteurs et vignerons.

Découvrez-en davantage sur : https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/environnement-m2i-startup-francaise-nous-debarrasse-insectes-pheromones-75879/

100 % d’énergies renouvelables en 2050 ? Ce serait possible !

Une étude américaine a affirmé que, en 2050, 139 pays seront capables de fonctionner qu’avec de l’énergie renouvelable (éolienne, solaire et hydraulique).

Tout d’abord, les scientifiques ont supposé que l’intégralité de la consommation d’énergie soit 100 % électrique (transports, chauffages, industrie, etc.). Puis, ils ont analysé les capacités actuelles et futures des énergies renouvelables de chaque pays.
Tout en calculant l’évolution des prix et de la demande, ils sont arrivés aux résultats suivants : une capacité de 80 % d’énergies renouvelables d’ici 2030, puis de 100 % en 2050.

Cette transition énergétique bénéficierait au climat, à l’emploi en créant plus de 20 millions de postes permanents et à la santé puisque le taux de mortalité inhérent à la pollution chuterait.

En savoir plus : https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/energie-renouvelable-100-energies-renouvelables-monde-cest-possible-grace-step-59333/

Partagez ce contenu :

Les 5 actualités écolo de la semaine (du 22 avril 2019)

Bonjour !
On se retrouve cette semaine pour 5 nouvelles info’ écolos.
Au menu : la conservation des légumes, les produits ménagers, le plastique dans les fonds marins, la disparition des insectes et le charbon comme énergie renouvelable.

Une start-up américaine crée « une seconde peau » comestible pour conserver les fruits et les légumes frais plus longtemps

La société Apeel a mis en place un emballage révolutionnaire : un film biologique et comestible qui protège les fruits et légumes.
Ce film est fabriqué à partir de plantes et de fruits et légumes (graines, peau…). Il est totalement transparent, inodore et sans goût.
Ainsi, cette seconde peau permettrait une protection 2 à 3 fois supérieure de l’aliment contre la déshydration et l’oxygénation.
Par simple trempage ou vaporisation, la durée de vie d’un avocat serait prolongée d’une semaine et celle d’un citron jusqu’à 54 jours !

Une bonne manière de réduire le gaspillage alimentaire qui représente 1,6 milliard de tonnes de nourriture chaque année.
D’autant plus que les fruits et légumes sont les premiers concernés, en raison de leur fragilité.

En savoir plus : www.futura-sciences.com

Du plastique jusque dans les abysses

C’est un des grands fléaux de notre époque : le plastique. Il est partout : emballages alimentaires, vêtements, jouets appareils numériques…

Plus de 300 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année, et une bonne partie se retrouve dans l’océan. À ce jour, le plastique vient d’atteindre les abysses marines.
En effet, des chercheurs ont étudié divers spécimens présents dans les plus profondes fosses océaniques. Et les résultats sont sans appel.
Selon les localisations, la contamination au microplastique concerne entre 50 % et 100 % des spécimens étudiés !
De quoi confirmer que le plastique est partout.

En savoir plus : www.futura-sciences.com

Les produits ménagers courants contribuent à la pollution de l’air intérieur

Dans son dernier hors-série Maison saine, le magazine 60 Millions de consommateurs a passé au crible 100 produits ménagers parmi les plus vendus du marché.

Les résultats mènent à une conclusion « beaucoup contiennent une ou plusieurs substances toxiques, nuisibles à notre santé ou à
l’environnement
». En cause, notamment, des composés volatiles et des particules de poussières classés cancérigènes.
Un réel cocktail de molécules qui vient polluer davantage l’air de nos intérieurs…
Et c’est face à ces résultats alarmants, que le magazine 60 Millions de consommateurs demande, aux pouvoirs publics, un étiquetage clair et immédiatement lisible des produits ménagers.

En attendant, pourquoi ne pas se tourner totalement vers les produits ménagers faits maison ?

En savoir plus : www.futura-sciences.com

La fin des insectes d’ici 100 ans ?

Et si les insectes avaient tous disparu, en 2120 ?

Depuis quelques années, les observations scientifiques laisser craindre le pire : la dissémination de certaines espèces, les populations déclinantes des insectes pollinisateurs, la migration de certains vers nos territoires… Aujourd’hui, un rapport confirme le déclin généralisé des populations d’insectes à travers le monde.

Des chercheurs ont étudié l’évolution des populations d’insectes sur les territoires européens et nord-américains, sur les 3 dernières décennies. Les dégâts sont particulièrement importants, puisque 40 % des espèces sont en déclin et un tiers sont en voie de disparition.

La faute aux destruction des habitats, de l’utilisation massive de pesticides, du réchauffement climatique

Ces résultats tirent le signal d’alarme sur l’équilibre fragile de tout notre écosystème. Car les insectes sont des acteurs importants de la pollinisation des plantes, des fruits, et sont à l’origine d’un tiers de notre nourriture, et de celles d’autres animaux !

En savoir plus : www.futura-sciences.com

Des scientifiques ont trouvé un moyen efficace de transformer le CO2 en carbone solide

Les émissions de CO2 sont un des grands fléaux de notre époque. En 2018, elles atteignaient un niveau historique : 37,1 milliards de tonnes.

Une quantité gigantesque de matière qu’une équipe de chercheurs australiens a décidé de rentabiliser.
Ils auraient mis en place un système capable de transformer le dioxyde de carbone (ou CO2) en charbon solide.
Ce nouveau procédé se base sur l’électrolyse : on utilise le courant électrique pour obtenir une réaction chimique et transformer le CO2 en flocons de charbon.
Une technique qui demande très peu d’énergie, et une alternative sûre et permanent pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre. Car ces derniers pourront être constamment transformés.

Si cette méthode se généralise, elle permettra d’éliminer de manière durable une partie des émissions de gaz, et pourquoi pas d’inverser le réchauffement climatique.
On y croit !

En savoir plus : www.clubic.com

Partagez ce contenu :

Les 5 actualités écolo de la semaine (du 15 avril 2019)


On lance un nouveau format d’article sur notre blog : les actualités écolo !
De quoi vous donner de la matière pour frimer à votre prochain repas en famille, ou entre amis.
Etudes scientifiques, mises en gardes, et belles innovations écologiques sont en rendez-vous.

Votre cuisine pourrait être plus polluée qu’une ville

Des chercheurs américains se sont intéressés à la qualité de l’air de nos cuisines. Et plus précisément, ils ont analysé la quantité de particules fines rejetées lors de la préparation d’un repas.

Et les résultats sont alarmants. En milieu clos, le fait de cuisiner certains aliments rendrait l’air intérieur plus nocifs que celui des villes les plus polluées de la planète !

Ainsi, l’idéal est de penser à aérer la cuisine pour renouveler l’air pollué par les gazinières et les graisses carbonisées des aliments.

En savoir plus : www.sciencespost.fr

Des rideaux IKEA purificateurs d’air

rideaux Ikea purificateurs d'air

Nous vous avons inquiété avec la news précédente ? Et bien, Ikea semble avoir trouver une solution en inventant un textile qui dépolluerait l’air intérieur.

Ces rideaux, nommés Gunrid, sont fabriqués en tissu basique traité et enduit de minéraux.
La société n’a pas encore communiqué sur ces derniers. De même qu’aucun test public d’efficacité n’a été réalisé. Mais le procédé se dit semblable à la photosynthèse qu’on retrouve chez nos chères plantes vertes.
De la même manière que le dioxyde de titane, le tissu absorberait les particules et les décomposerait au contact de la lumière.

Cette innovation est un premier pas vers un monde d’air pur. Car si la pollution de l’air est le principal problème en matière de santé environnementale, très peu de gens sont conscients que l’air intérieur peut-être aussi mauvais, voire plus, que l’air extérieur.

Gunrid sera commercialisé à partir de l’année prochaine, et aucun prix n’a été annoncé.
D’ici-là, nos bonnes vieilles plantes vertes feront toujours l’affaire !

Une nouvelle technique permettrait de recycler le plastique pour le transformer en carburant

Les déchets plastiques sont un véritable fléau pour l’environnement.
En 2015, la production mondiale de plastique bat son record. 320 millions de tonnes, 10 tonnes par seconde ! Et seulement 9 à 20 % sont des déchets plastiques sont recyclés. Le reste est incinéré ou jeté dans la nature.

Ainsi, pour endiguer ce phénomène, des chercheurs américains ont développé une technique qui transformerait les déchets plastiques en carburant.

Grossièrement, la composition des chaînes d’atomes du carbone (plastique) et de l’hydrogène (pétrole) serait identique. En chauffant les atomes, les chercheurs auraient réussi à réorganiser la chaîne d’atome du plastique en hydrocarbure.

Certes, ce n’est pas la meilleure alternative écologique, puisque cela participe à la production d’énergie fossile. Mais cela permettrait de réduire la pollution plastique et d’encourager au recyclage.

En savoir plus : www.sciencealert.com

Une société mexicaine crée des couverts à base de noyau d’avocat

Le Mexique crée plus de 50 % de la production mondiale d’avocats, et est le plus gros consommateur de ce fruit.
C’est pourquoi une société mexicaine, nommée Biofase, a décidé de réaliser des couverts jetables et biodégradables à partir de noyaux d’avocats.
Une belle manière de recycler ces tonnes de noyaux qui finissent à la poubelle, puis incinérés.
D’autant plus qu’ils se dégradent, dans la nature, en à peine 8 mois. Ce qui en fait une superbe alternative à la production de plastique.

En savoir plus : www.biofase.com

Un nouveau désherbant à base de sucre a été découvert

Vous connaissez forcément le glyphosate, ce fameux désherbant présent dans le Round Up et utilisé massivement et qui est l’objet de récents scandales.

Une alternative 100 % naturelle et tout aussi efficace aurait vu le jour.
Des chercheurs allemands ont découvert une molécule de sucre aussi efficace que le glyphosate et sans aucun effet négatif sur l’environnement et les animaux.
Cette miraculeuse molécule serait anti-métabolique. Elle bloquerait les enzymes essentielles à la croissance des mauvaises herbes. Et ce, dès le premier jour d’utilisation, à fortes doses.
De plus, du fait de son action antibactérienne et antifongique, elle permettrait de soigner les animaux et de traiter les eaux contaminées.

Une bien belle découverte !

En savoir plus : www.futura-sciences.com

Partagez ce contenu :