La consommation d’açaí au Brésil

L’açaí est une baie poussant en haut de palmiers dans l’Amazonie. Reconnu pour ces vertus nutritionnelles, il est devenu l’incontournable de la tendance healthy actuelle, apparaissant sur les réseaux sociaux sous la forme esthétique de l’açaí bowl. Cependant, avant d’être une tendance, l’açaí est un fruit de consommation courante en Amérique latine, intégré aux habitudes alimentaires de nombreux pays dont le Brésil et ce depuis des générations.

D’ailleurs, dans l’Amazonie brésilienne, une légende en raconte la découverte par les habitants de la forêt. On raconte, qu’il y a des siècles, vivait dans l’estuaire de l’Amazonie une grande tribu. Afin de faire face à une pénurie de nourriture, le chef de la tribu Itaki, ordonna le sacrifice de tous les nouveaux nés pour que la population cesse de croître. Ce sort fut également celui de l’enfant de sa fille Iaça. Un soir, entendant son enfant pleurer dans la forêt, elle suivit les pleurs et tomba sur son bébé au pied d’un palmier. Celui-ci disparu aussitôt, ce qui la fit tant pleurer qu’elle mourut de chagrin. Son corps fut retrouvé quelques jours plus tard, serrant dans ses bras le tronc du palmier et le visage rayonnant d’un sourire, les yeux dirigés vers le haut de l’arbre, chargé de grappes d’une baie violet. Itaki fit alors cueillir les fruits et les goûta. Les trouvant très bons, il nourrit son peuple avec ces baies qu’il baptisa açaí en inversant les lettres du prénom de sa fille Iaça.

Actuellement, l’açaí reste un élément central de l’alimentation des habitants de l’Amazonie, notamment des communautés de cueilleurs, qui le consomment quotidiennement. Dans ces régions, l’açaí bowl semble être une aberration. En effet, le fruit sert d’accompagnement dans des plats salés. Traditionnellement, la pulpe d’açaí est mélangée avec du sucre et du manioc et est servie avec du poisson frit. Sa place centrale dans l’alimentation des amazoniens s’explique par sa teneur en macronutriments, qui en fait un plat consistant qui apporte beaucoup d’énergie.

Cependant, bien qu’elle soit contraire à la tradition, le mode de consommation de l’açaí majoritaire au Brésil reste l’açaí bowl. En effet, conscients des vertus de ce fruit, les sportifs brésiliens, qu’ils soient pratiquants du Jiu Jitsu ou surfeurs, en ont fait un aliment clé de leur alimentation. Ainsi, ils firent la renommée de ce fruit et étendirent sa consommation aux plages brésiliennes notamment, sous forme d’açaí bowl.

Partagez ce contenu :