Le projet Nossa! se concrétise !

L’année 2018 s’achève avec une bonne nouvelle : la clôture de notre levée de fonds ! Elle nous donne ainsi les moyens d’implanter notre site de production au Brésil.

Pour rappel, l’açaí s’oxydant dans les 48h suivant sa cueillette, une surgélation est nécessaire afin de le conserver. De plus, l’açaí étant constitué de seulement 10% de pulpe, le reste étant le noyau, le travail de ce fruit exige d’en extraire la chair. Cet atelier de transformation consistera donc en un atelier de dépulpage et de surgélation de l’açaí, modèle le plus répandu en Amazonie pour la transformation de cette baie.

Outre le contrôle de la qualité de la matière première, construire notre propre usine nous permettra d’avoir un impact toujours plus positif dans l’Amazonie, tant au niveau environnemental que social. La forêt amazonienne, qu’on appelle également le poumon de la Terre, est le plus grand réservoir de biodiversité au monde. Or, la pauvreté dans cette région pousse ses habitants à déboiser d’élever du bétail et de cultiver des plantes non amazoniennes (soja, maïs, canne à sucre, manioc). Résultat, entre 1970 et 2010, 740 000 km² de forêt détruits… La culture de l’açaí, en apportant une autre source de revenus à la population, les encourage à préserver la forêt, et même à reboiser des zones déforestées pour y développer une agro foresterie durable.

La construction de notre atelier nous permettra d’implanter la première filière de commerce équitable sur l’açaí dans l’Amazonie, en garantissant le revenu des producteurs, avec qui nous travaillerons en direct, sans intermédiaire. Ainsi, nous veillerons également à maintenir une cueillette manuelle de l’açaí, sur des palmiers toujours sauvages.

Nous espérons qu’elle soit opérationnelle pour la prochaine saison de récolte de l’açaí, soit à partir de septembre 2019.

 

Partagez ce contenu :