Zoom sur le camu camu, un superfruit d’Amazonie !

Si vous savez déjà tout sur l’açaí, on vous présente aujourd’hui le camu camu.


Le camu camu est un fruit de la même famille que la goyave ou encore le myrte. On le trouve principalement en Amazonie dans les zones marécageuses. Ce fruit fait 2 à 4 cm de diamètre, sa surface est lisse et sa couleur est rouge. Il possède un goût acide qui s’assimile à celui du citron. Il fait partie intégrante de l’alimentation sud-américaine, où il est surtout employé pour son acidité comme exhausteur de goût. Cependant, seuls les autochtones au palais habitué peuvent le consommer cru et supporter sa forte acidité. Sinon, on le trouve sous forme de poudre ou de pulpe.

Ce petit fruit aide à stimuler les défenses naturelles de l’organisme et à combattre la fatigue. Tout comme l’açaí, ce fruit est très riche en antioxydants. L’açaí reste cependant deux fois plus riche en antioxydants ! Mais, ce qu’il y a de plus étonnant, c’est sa concentration en vitamine C . Il contient près de 40 fois plus de vitamine C que l’orange. Cela lui confère de grandes vertus immunostimulantes et il favorise la synthèse de collagène. Le collagène est une protéine qui entretient beaucoup de structures corporelles (notamment des os, des muscles, des tendons ou ligaments, des dents, la peau et bien d’autres !)

Le camu camu contient plus de 40 substances actives entre vitamine C, antioxydants et minéraux qui lui confèrent donc son titre de superfruits !

Partagez ce contenu :